Idées de saison

Liste d'idées de saison

Le faisan

Le faisan

Le faisan

Ce gibier bien connu des chasseurs n’a pas toujours couru les forêts européennes. Introduit par les Romains, le faisan est en réalité originaire d’Asie. Et s’il est aujourd’hui le roi des gibiers à plumes, c’est au Moyen Âge qu’il connaît un véritable succès et qu’il devient une pièce maitresse des tables des plus grands seigneurs. Si bien qu’il faillit disparaître et que c’est grâce aux réserves et au contrôle de la chasse, que l’on peut aujourd’hui déguster sa chair goûteuse.


Avec ce produit je cuisine


 

 

Bien le choisir

Pour une chair fine, goûteuse et bien tendre, choisissez une poule jeune plutôt qu’un mâle âgé dont la viande est moins agréable à consommer. Aujourd’hui, le faisan d’élevage est bien plus répandu que le faisan sauvage, même si ce dernier a bien plus de goût. On le reconnaît d’ailleurs à sa chair bien rouge, contrairement au faisan d’élevage dont la viande est plus blanche.

Bien le consommer

La préparation du faisan dépendra de l’animal choisi. S’il est jeune, sa viande tendre vous permettra de le consommer dans son plus simple appareil, rôti. Cependant pour éviter que la viande ne soit trop sèche, on préférera la cuisson en cocotte, le badigeon ou encore la marinade. Le faisandage, qui consistait à laisser le gibier s’attendrir dans un endroit frais n’est presque plus pratiqué, pour des raisons évidentes d’hygiène. Les cuisses et les ailes de faisan restent les morceaux de choix, mais la carcasse et le blanc peuvent servir à préparer des fumets, fricassés et autres sautés de faisan. Se mariant à souhait avec les champignons, oignons, pruneaux ou encore châtaignes, le gibier pourra être farci ou cuit « bardé », c’est-à-dire entouré de tranches de lard qui lui éviteront de se dessécher.

Le + nutrition

Riche en protéines, ce gibier se distingue par sa faible teneur en matières grasses, d’autant plus s’il est sauvage. On pourra donc profiter des plaisirs d’un bon gibier sans craindre un apport calorique trop conséquent ! Attention cependant à ne pas en abuser, compte tenu de sa teneur élevée en acide urique.

Retour à la liste des produits de saison

Faisan chasseur

Préparation : 25 min
Cuisson :  30 min
Pour 4 personnes

Voir la recette


Plus de recettes avec ce produit

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des offres et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies.