Liste d'idées pratiques

Beurre ou huile ? Soyez incollable sur les matières grasses

Beurre ou huile ? Soyez incollable sur les matières grasses

Beurre ou huile ? Soyez incollable sur les matières grasses

 

On les accuse parfois des pires méfaits et pourtant les matières grasses sont loin d'être toutes mauvaises. Manger du gras est même indispensable pour notre santé. Alors plutôt que chasser les lipides à tout prix, apprenons à faire les bons choix.

 

Note des lecteurs (1 vote)

Note 5.0000/5

 

 

Les lipides, c'est bon pour la tête et le coeur

Les lipides (ou corps gras) sont des nutriments indispensables au bon fonctionnement du corps humain. Certes, dans notre l'alimentation, ce sont eux qui apportent le plus d'énergie et de calories (900 kcal pour 100 g) mais ce sont aussi de précieux alliés de notre santé :
• ils transportent les vitamines liposolubles (A, D, E, K) ;
• ils participent à la formation des tissus cellulaires ;
• ils sont incontournables pour le bon fonctionnement du cœur, du cerveau et du système nerveux en particulier ;
• ils contribuent à la sensation de satiété et  peuvent être aussi être mis en réserve dans les cellules graisseuses.


Petite leçon très utile de diététique

Comment s'y retrouver entre les "bons" et "mauvais" gras ?3 grandes familles à distinguer :

• Ceux qu'il faut apprécier mais sans abus : les gras saturés :
ils sont présents surtout dans les produits d’origine animale (viandes et charcuteries, volaille, beurre et fromages). Consommez-les avec plaisir et aussi modération car, en trop grande quantité, ils sont néfastes pour le cœur.

• Ceux qu'il faut surveiller : les gras trans
Ils sont obtenus par hydrogénation partielle ou totale, un procédé visant à donner une consistance solide aux huiles végétales pour élaborer de nombreux aliments industriels (plats préparés, pâtes à tartes, viennoiseries). Ceux-là ont une mauvaise réputation car ils font grimper le taux de "mauvais cholestérol" (le  LDL), connu pour agir sur le taux de triglycérides (lipides sanguins), responsables des maladies cardiovasculaires.

• Ceux qui nous font du bien : les gras insaturés
On les trouve en grande quantité dans l’huile d’olive, l'huile de colza, les noix, les graines de lin, les avocats mais aussi les poissons tels que le thon, le saumon, le hareng et le maquereau. Tous ont un effet bénéfique sur la santé et le système cardio-vasculaire car ils font augmenter le taux bon cholestérol (HDL) et
baisser le taux de mauvais cholestérol (LDL).

Alors beurre, huile ou margarine ?

Pas question de changer radicalement vos habitudes mais de vous rapprocher de l'équilibre idéal.

• Si vous aimez le beurre, continuez à apprécier son bon goût cru sur vos tartines et juste fondu dans vos petits plats : son apport en vitamines A est avantageux, ses acides gras complexes ne sont pas nocifs pour les artères ; en revanche il se dégrade et peut devenir indigeste voire néfaste s'il est trop cuit.

• Si vous utilisez de la margarine, donnez la priorité à celles qui sont les plus riches en acides gras insaturés “non hydrogénés”.

• Si vous êtes adepte des huiles, la palme revient à l'huile d'olive pour la cuisson car elle supporte d'être chauffée jusqu'à 180 ° sans se détériorer mais vous pouvez aussi adopter une huile plus neutre comme l'huile de tournesol. Quant aux huiles d'assaisonnements, c'est une question de goût : toutes ont des propriétés différentes (teneurs en oméga-3 et oméga-6) et il est intéressant de varier les plaisirs.


Encore quelques conseils pour manger mieux

> Privilégiez les aliments pas ou peu transformés pour éviter de consommer les matières grasses hydrogénées, ces fameux acides gras qu'il vaut mieux éviter.

> Donnez la préférence, pour vos assaisonnements, aux huiles vierges pressées à froid (olive, colza) plus riches en bons acides gras et bénéfiques pour la santé.

> N’oubliez pas que les matières grasses sont fragiles : crues elles sont intéressantes nutritionnellement mais elles perdent une partie de leurs qualités quand elles sont surchauffées.

> Si vous faites des frites ou de la friture, évitez de chauffer le bain trop fortement et trop longtemps : ne dépassez pas 180° et préférez des friteuses respectant ces températures.

> Préoccupez-vous de la qualité de votre alimentation plutôt que de penser à la quantité.


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des offres et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies.