Liste d'idées pratiques

Le goûter sain des bambins !

Le goûter sain des bambins !

Le goûter sain des bambins !

Incontournable chez les bambins, il doit l’être chez les plus grands. Car ce quatrième repas est un formidable allié santé.
C’est aujourd’hui prouvé, plusieurs petits repas favorisent un meilleur équilibre énergétique sur la journée.
Collation à part entière, le vrai et bon goûter permet de répartir les apports énergétiques tout au long de la journée et rime souvent avec diner plus léger. À condition bien sûr de ne pas avaler n'importe quoi, en quantité comme en qualité, et de respecter les règles de l'équilibre alimentaire.
Et si la santé venait en goûtant ?


 

Goûter n’est pas grignoter !

Les Français sont déjà des goûteurs réguliers : 55 % des personnes âgées de 15 à 64 ans prennent en effet un goûter au moins quatre fois par semaine.
Mais attention, goûter n’est pas grignoter. Stop donc aux aliments riches en calories mais pauvres en vitamines et minéraux (viennoiseries, chocolat, sodas)... Et place aux produits laitiers, aux fruits et légumes, aux glucides et lipides, aux vitamines et minéraux.

Le goûter idéal... ou plutôt les goûters parfaits
Si le grignotage participe au déséquilibre alimentaire, le goûter est motivé par la faim. Pris dans l'après-midi, il répond à l'évolution de nos modes de vie, déjeuner rapide, sandwich pris sur le pouce, dîner tardif, et permet justement d'éviter le grignotage intempestif.
En pratique, la collation idéale se compose d'un produit laitier, d'un aliment céréalier et d'un fruit ou d’un jus de fruit. Si vous n'aimez pas le lait, un yaourt, du fromage blanc ou du fromage feront parfaitement l’affaire.

Des jeux, du pain, du lait, c’est bon pour la santé
En 20 ans seulement, le nombre d'enfants obèses a quadruplé. Les mauvais comportements alimentaires mais aussi l'inactivité physique sont mis en cause.
Alors que, selon l'Organisation Mondiale de la Santé, l'activité physique devrait représenter 25 % de la dépense calorique totale, les études montrent qu'elle est inférieure de 10 à 12 % chez les enfants. Alors, il faut laisser un peu de côté écrans d’ordinateurs et télés, bouger et faire du sport.
D’autant que l'activité physique accroît l'envie de s’alimenter plus sainement et en consommant notamment des produits céréaliers, riches en glucides complexes et donc rassasiants. Mais pas uniquement les céréales pour petit déjeuner, une alimentation saine comprend les pâtes, le riz, la semoule, le maïs et bien sûr le pain.
Alors, du pain, des céréales, mais aussi du lait et des fruits : le goûter devient un moment privilégié qui contribue au bon équilibre alimentaire.

Du lait pour les os
A chaque goûter son produit laitier. On le sait, le calcium assimilé pendant l’enfance et l’adolescence participe à la formation du capital osseux. Et si l’on ne s’en préoccupe pas dès cette période, ensuite c'est trop tard, on ne peut plus augmenter la densité osseuse... on ne peut que l'entretenir, ce qui est également important car dès la quarantaine, le capital osseux commence à diminuer. Il faut donc optimiser son capital osseux dès le plus jeune âge, pendant toute l'adolescence et bien s’en occuper ensuite.

Invitez le pain et ses vertus au goûter
Trop souvent dénigré et accusé de faire grossir, à tord, le pain est aujourd’hui deux fois moins consommé en France qu'en 1950. C’est pourtant un aliment sans matières grasses (250 Kcal pour 100 g), rassasiant, riche en fibres, en vitamines, en minéraux et en protéines végétales. Sa teneur en glucides complexes offre l'énergie nécessaire aux muscles et au cerveau.
Et comme on en trouve maintenant pour tous les goûts et de toutes les formes, il est grand temps de le réhabiliter et de lui refaire une place de choix sur nos tables. Notamment pour le goûter.

 

Des fruits, des fruits, des fruits !

Kiwis, raisins, pommes, poires, oranges… pour un goûter super fruité en toute saison on a l’embarras du choix. Alors n’hésitons plus, crus, frais, surgelés, cuits, en conserve et bien sûr en jus de fruits, riches en vitamines et en énergie ils sont les alliés indispensables de notre santé. Et quel délice !

 

A chaque âge son goûter

Pour les tout-petits :
2 petits suisses 30 g + 1 banane écrasée + 1 ou 2 boudoirs
ou
Un bol de lait chaud ou 1 verre de lait froid + 1 mandarine + 3 ou 4 petits-beurre

Pour les enfants :
1 verre de lait + 2 tartines de pain + 4 carrés de chocolat + 1 pomme
ou
1 yaourt + 2 biscuits + jus d'orange pressée
ou
1 milk-shake à la banane + 2 ou 3 gaufrettes

Pour les adolescents et les plus grands :
1 verre de yaourt à boire + 1 orange + 3 ou 4 cookies
ou
1 morceau de fromage + du pain + une poire
ou
1 yaourt light + 1 pomme + 2 tranches de pain d'épices

 

Le quatre heures, c’est l’heure !

À l'école, dans la cuisine, au bureau ou au jardin : le goûter doit retrouver une place de choix dans l'équilibre alimentaire des enfants, petits ou grands, mais aussi des adultes qui retrouveront avec plaisir cet instant gourmand par excellence.
Couvrant 10 à 15 % des apports énergétiques quotidiens, il doit idéalement être composé d'un produit laitier (lait, yaourt, fromage) pour le calcium et l'apport en protéines ; d'une boisson (lait, jus de fruits, thé, eau) pour s'hydrater ; d'un produit céréalier (pain, biscuit) pour refaire le plein d'énergie ; et d'un fruit pour les vitamines et les fibres, surtout si on l’a oublié lors des repas précédents,
Alors, c’est l’heure... vite on goûte !


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des offres et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies.