Liste d'idées pratiques

Le bio !

Le bio !

Le bio !

 

Vouloir manger bio, c’est naturel !

Note des lecteurs (14 votes)

Note 2.1429/5

 

 

Légumes, fruits, mais aussi poulet, ketchup, gâteaux… le bio est aujourd’hui partout et fait incontestablement de plus en plus d'adeptes.
Mais pourquoi devrions-nous manger bio ? Quels sont les bénéfices de cette nouvelle forme d’alimentation ?
Bienfaits pour la santé, respect des sols et de l’environnement, authenticité et même originalité et variété des produits certifiés : après un petit tour d’horizon de ses avantages, on s’aperçoit très vite qu’il n’y a que de bonnes raisons de passer au bio !
Alors, place au bio et à la “biotiful” diversité !


Le bio, c’est bon et c’est prouvé !
Une récente étude publiée dans le British Journal of Nutrition démontre que les aliments bio seraient effectivement meilleurs sur le plan nutritionnel que les produits issus de l’agriculture conventionnelle.

-Les bienfaits santé
Avec jusqu’à 69 % d’antioxydants en plus, les fruits et légumes, céréales, produits laitiers et viandes bio offrent bien des bienfaits santé. Il faudrait chaque jour une à deux portions supplémentaires de produits conventionnels pour obtenir les mêmes bénéfices.
Les produits bio contiennent également moins d'ajouts de synthèse (amidon de maïs, édulcorants), moins de métaux lourds et de pesticides.
Côté viandes, les animaux élevés plus longtemps, au grand air et sans stress, offrent des protéines de meilleure qualité.

-Les bienfaits nutritionnels
Sur le plan nutritionnel, certains produits bio offrent également un meilleur apport en gras essentiels (viandes, produits laitiers, œufs), en calcium (fromage de chèvre et de brebis) et en vitamines (fruits et légumes). Les mangeurs bio s’avèrent d’ailleurs moins souvent en surpoids.
Les cultures biologiques, récoltées à “maturité” contiennent aussi plus de vitamine C, de fer, de magnésium et de phosphore. En revanche, elles contiennent moins d'eau, donc des nutriments moins dilués, plus concentrés… et donc plus efficaces.


Manger bio, c’est varié !
L’alimentation bio, c’est bon mais c’est aussi une source de nourriture diverse et pleine d’originalité. En favorisant les variétés locales et rustiques, l’agriculture bio nous propose des fruits et des légumes oubliés (panais, rutabaga, topinambour…), mais aussi des céréales et des légumineuses (épeautre, millet, lentilles blondes…) qui avaient disparu de nos tables. De quoi aiguiser notre curiosité.
Le bio, c’est également la découverte du monde végétarien avec les algues, les graines germées, le tofu, le tonyu et autres dérivés du soja, le lait d’amande et de riz… une approche qui favorise et développe le goût d’une cuisine plus imaginative, plus créative.

Y a-t-il des idées reçues sur le bio ?
Est-ce vraiment plus cher ? La première critique faite généralement au bio est son prix. Certes le respect des réglementations, le temps plus long de production et les rendements plus faibles, ont un coût qui peut se répercuter (de moins en moins cependant) sur les prix de vente.
Il est à ce sujet intéressant de noter que les coûts environnementaux induits par la pollution, le traitement des eaux, et les coûts de la santé, conséquence d’une consommation plus conventionnelle sont eux aussi très développés. Un aspect, qui une fois pris en compte, équilibre la balance économique.
Le bio conserve t-il moins longtemps ? Les conservateurs intégrés aux produits sont limités et la durée de conservation est donc généralement plus courte. Il faut simplement la vérifier.

Comment reconnaître un vrai produit bio ?
Manger bio, c’est certifié ! Les produits bio sont en effet contrôlés à tous les stades. Le logo bio européen et le label AB (Agriculture Biologique), présents sur les emballages, garantissent que 95 % au moins des ingrédients du produit sont d’origine biologique.
Chaque agriculteur disposant de cette certification est contrôlé à l’improviste une fois par an.

Le bio aujourd’hui, c’est un mode de vie !
Manger bio est plus qu'un choix alimentaire, c'est un mode de vie. À tel point qu’aujourd’hui l’alternative bio prend une belle ampleur.
Dans le sillage des producteurs historiques, dont certaines fermes emblématiques en sont à leur troisième génération bio, des nouveaux venus s’engagent dans ce mode de production confirmé. Certains agriculteurs s’installent même directement en bio, ce qui prouve la vitalité du secteur.
En quelques points, acheter bio, c’est :
. privilégier la qualité alimentaire et vivre en bonne santé ;
. encourager l’économie locale et créer des emplois qui ont du sens ;
. préserver les ressources naturelles et sauvegarder la biodiversité ;
. réduire les transports et l’impact sur le climat ;
. développer la diversité des terroirs.

Conclusion : manger bio, c’est naturel !    
Développée dans les années 1920 en Autriche, en Allemagne, en Suisse et en Angleterre, la culture bio fait son apparition en France dans les années 1950.
Aujourd’hui, cette culture est vivace et en plein essor. Son but est plus que jamais de respecter les équilibres naturels et de s’inscrire au cœur du développement durable.
Alors, si vous avez envie de manger bio, ne vous privez surtout pas : vous ferez du bien d’abord à vous-même, mais vous contribuerez aussi à la préservation de la planète et au bien-être des générations futures.

Le bio, c’est vraiment bon !

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des offres et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies.