Liste d'idées pratiques

Tout, tout, tout sur le sucre...

Tout, tout, tout sur le sucre...

Tout, tout, tout sur le sucre...

Comment vivrait-on sans sucre ? Il est si doué pour enchanter nos papilles !  Carburant énergétique, élément de décor, agent de conservation, exhausteur de goût, il saupoudre surtout une bonne dose de plaisir dans nos menus. Un vrai monde de douceurs... mais gare aux abus !

Note des lecteurs (1 vote)

Note 5.0000/5

 

 

Bravo le sucre !

Sans le sucre, pas de confitures, de sucettes, de caramels, de pâtes de fruits, de sirops de fruits… Agent de conservation irremplaçable pour les confitures, élément de décor pour le plaisir des yeux dans la pâtisserie, exhausteur de goût dans bon nombre de préparations, c'est aussi un carburant efficace pour les muscles et le cerveau.

Parce qu'il est constitué de glucides "simples", assimilées en quelques minutes par l'organisme, il constitue en effet l'énergie "coup de fouet" de l'effort musculaire des sportifs et participe, comme tous les autres formes de sucres, au bon fonctionnement du cerveau.


Le sucre dans tous ses états

• Sucre cristallisé : issu de la betterave ou de la canne à sucre, il est très pur puisqu’il contient essentiellement de la saccharose. Un incontournable de la confiserie, dont les cristaux croquent sous la dent, même ajoutés à un laitage.

• Sucre en poudre : inséparable des préparations sucrées c'est celui qu'on utilise le plus couramment. Il est obtenu par broyage et tamisage du sucre cristallisé.

• Sucre glace : obtenu par broyage ultra fin et fondant facilement, c'est le roi des glaçages et des décors de gâteaux. Parce qu'il craint l'humidité, on lui ajoute de l'amidon (environ 3 %) pour éviter sa prise en bloc.

• Vergeoise : chère aux gens du Nord, qui l'utilisent sur des crêpes ou pour confectionner des tartes au sucre, elle provient d’un sirop de betterave et prend une couleur blonde ou brune selon son degré de raffinement.

• Cassonade : souvent confondue avec la vergeoise, elle est issue de la canne à sucre et ajoute une touche caramélisée aux desserts.
 
• Sucre candi : il prend l'allure de gros cristaux blancs ou bruns, qui font un bel effet dans le sucrier.
• Le sucre en morceaux : les cristaux de sucre blanc ou roux sont moulés en cubes irréguliers ou pavé réguliers aux bords réguliers ou non.


Blanc ou roux ?
Question de goût surtout !

La blancheur du sucre n'est pas liée à son origine (betterave ou canne à sucre) mais au degré de raffinement du produit : plus le sucre est blanc, plus il est pur. Plus il est foncé, plus il contient de matières colorantes (caramels) et de traces de sels minéraux et de vitamines, d'où l'idée qu'il est plus naturel, donc meilleur pour la santé. Cependant cette teneur en si faible qu’elle n’est pas significative au regard des besoins journaliers en micronutriments.

Trop de sucre, c'est trop !

Diabète, surpoids… ces problèmes de santé naissent souvent d'une consommation excessive de sucre. En France, on estime que chaque habitant consomme 25 kg se sucre par an, soit une moyenne de 70 g par jour.

Avant de vous orienter vers les édulcorants de synthèse, du type aspartame dont la suspicion de toxicité fait débat, voici quelques conseils :

• Tentez de limiter votre consommation de sucre, celui que vous mettez dans votre café ou vos desserts par exemple) et chassez aussi, autant que possible,
les sucres invisibles dans bon nombre d'aliments industriels (viennoiseries, sodas, produits laitiers aromatisés, glaces, ketchup…).

• Redécouvrez le miel : très énergétique en raison de sa richesse en glucose et fructose, il est aussi doté d'une bonne teneur en vitamines et oligo-éléments précieux pour la santé (cuivre, magnésium, manganèse). 

• Préférez les sucres non raffinés qui ont une moindre capacité à élever le taux de glucose dans le sang et peuvent même avoir un intérêt nutritionnel, tel le sucre de canne complet qui contient les vitamines et éléments minéraux de la canne à sucre.

• Si vous êtes sujets aux aléas glycémiques, remplacez le sucre blanc par fructose, le sucre naturellement présent dans les fruits. Parce qu'il possède un index glycémique plus bas que le sucre pur, il est mieux assimilé par l’organisme notamment chez les diabétiques.

• Adoptez le sirop d'érable, riche en minéraux et au goût fin et légèrement caramélisé : 50 g de sirop d'érable remplacent par exemple 100 g de sucre.

• Explorez d'autres spécialités "bio" vous apportant la douceur du sucre sans le sucre, tel le sirop d'agave extrait d’une plante mexicaine. Son pouvoir sucrant est étonnant et vous permet d'en mettre moins dans vos desserts.

• Et surtout, n'oubliez jamais de vous brosser les dents !


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des offres et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies.