Liste d'idées pratiques

Les huiles alimentaires

Les huiles alimentaires

Les huiles alimentaires

Tout savoir sur les huiles alimentaires :
Envie de soleil ? Manque de vitamines ? Besoin de délicatesse ? Découvrez vite tous les bienfaits des huiles !

Note des lecteurs (2 votes)

Note 5.0000/5

 

 

Des huiles indispensables pour la cuisine… et pour la santé !
Présents dans les graisses animales et végétales, les acides gras essentiels sont indispensables à notre équilibre et au bon fonctionnement de notre organisme. Malheureusement, seule notre alimentation peut nous les apporter car notre organisme est incapable de les synthétiser. D’où l’intérêt de bien équilibrer nos apports en matières grasses et notamment en huiles.
 
Précieux   acides gras oméga 3
Comme les vitamines, les acides gras apportés par les lipides sont des nutriments indispensables à notre bonne santé. Les oméga 3, notamment, font partie des acides gras essentiels présents dans certaines huiles et indispensables au bon fonctionnement de l’organisme. Ils jouent un rôle essentiel dans le fonctionnement du cerveau, du système nerveux et de la rétine. Alors pour faire le plein d’oméga 3,  privilégiez les huiles telles que l’huile de noix, l'huile de colza, de soja, ou de lin.

Une règle d’or : la première pression à froid !
Seules les huiles obtenues par première pression à froid, appelées vierge ou extra vierge, conservent leurs composants nutritionnels tels que les oméga 3, oméga 6 ou les vitamines, particulièrement bénéfiques pour la santé. Les autres huiles, raffinées, subissent des traitements chimiques qui leur font perdre une grande partie de leurs nutriments et provoquent l’apparition d’acides gras « trans » nuisibles à la santé. Alors pour ne pas vous tromper, exigez une première pression à froid !
 
Assaisonnement ou cuisson ?
Selon leur origine, les huiles alimentaires peuvent être utilisées soit comme assaisonnement pour les salades ou les marinades, soit pour la cuisson, dans une poêle ou en friture. Mais il faut apprendre à bien les connaître car l’élévation de la température peut entrainer l’apparition de composés toxiques extrêmement nocifs pour la santé.
Ainsi, les huiles d’olive, de tournesol et d’arachide qui possèdent une température de fumée supérieure à 200°C, peuvent sans problème être utilisées pour la cuisson. Alors que les huiles de noix, noisette, colza, sésame, lorsqu’elles ne sont pas raffinées, ont une température critique comprise entre 110 et 150°C, et doivent donc être uniquement réservées à l’assaisonnement des salades et des plats.

 
A chaque recette, son huile !

 
L’huile d’olive, un concentré de soleil !

Originaire pour une grande partie du bassin méditerranéen, l’huile d’olive est depuis l’antiquité appréciée pour sa saveur autant que pour ses bienfaits. Particulièrement riche en acide oléique, elle est la base du régime méditerranéen, et trouve sa place aussi bien pour les assaisonnements que pour la cuisson. Avec ses parfums subtils, fruités et ensoleillés, elle sublime les salades et légumes grillés, rehausse un poisson grillé, sublime un tajine, et apporte la note finale à un délicieux plat de pâtes.
 
L’huile de colza, riche en bienfaits !
Riche en acide alpha-linoléique l’huile de colza, contribue à la réduction des risques de maladies coronariennes et d’accidents cardiaques. Sensible à la chaleur elle doit être réservée à un usage à froid, pour l’assaisonnement des salades ou de salades niçoises par exemple. Elle peut aussi être mélangée à d’autres huiles, olive et tournesol notamment, pour en compléter les bienfaits.

L’huile de tournesol, hyper vitaminée !
Très riche en acides gras essentiels, l’huile de tournesol est l’huile qui contient le plus de vitamine E. et elle aurait donc des propriétés favorables à l’activité neuromusculaire, et à la peau. Très répandue, c’est l’huile de table la plus couramment utilisée, aussi bien dans les assaisonnements que pour les fritures. Particulièrement neutre, elle offre également l’avantage de ne pas dénaturer le goût des aliments.
 
L’huile de noix, toute en délicatesse !
Avec son arôme délicat, l’huile de noix est particulièrement appréciée par les gastronomes et les chefs qui l’utilisent dans des recettes qui exigent des ingrédients raffinés. Constituée d’un taux d’acides gras insaturés élevé, l’huile de noix a pour défaut de s’oxyder très vite. Pour profiter de ses qualités, il est donc conseillé de préférer un petit conditionnement et de la consommer rapidement. Elle donnera alors le meilleur d’elle-même et apportera son caractère fruité à une salade de mesclun, de mâche ou d’endives. Mais elle parfumera agréablement une écrasée de pommes de terres. Sensible à la chaleur, elle ne devra en aucun cas être chauffée.

L’huile de noisette
Considérée plus comme un condiment que comme une huile, l’huile de noisette est particulièrement appréciée pour sa grande finesse. Source de calcium, de vitamine E ainsi que d’acides gras insaturés, elle est comme l’huile de noix, sensible à l’oxydation. Préférez donc un petit conditionnement !
Délicatement parfumée, elle est délicieuse sur les salades et les crudités, mais aussi sur un filet de poisson en papillote ou un filet de volaille. Elle est aussi délicieuse pour parfumer des sablés ou de la pâte à crêpe, à condition de respecter une cuisson à feu doux.
 
L’huile de sésame
Principalement utilisée dans la cuisine asiatique, l’huile de sésame a le parfum prononcé des graines de sésame, notamment quand elle provient de graines grillées. Utilisée sur des légumes ou salades crues quelle parfume délicieusement, elle peut aussi être rajoutée en fin de cuisson sur des plats sautés pour en accentuer les saveurs. Riche en minéraux, dont le magnésium, le zinc et le fer, elle contient également un taux élevé de vitamine E.
 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des offres et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies.