Liste d'idées pratiques

Zoom sur la ferme de Windstein

Zoom sur la ferme de Windstein

Zoom sur la ferme de Windstein

SUPERMARCHÉ MATCH VOUS EMMÈNE À LA DÉCOUVERTE DE LA FERME MARAÎCHÈRE DU WINDSTEIN. RENCONTRE AVEC CANDY PFEIFFER.


 

Lorsqu’en janvier 2010, Candy trouve la maison de ses rêves en pleine forêt du Parc Naturel des Vosges, elle ne sait pas encore qu’elle se lancera dans le maraîchage agrobiologique. Une formation en Production Horticole, un stage chez un maraîcher bio de la région et 10 années plus tard, la Ferme Maraîchère du Windstein fournit Supermarché Match en légumes biologiques produits localement.


Quels types de légumes cultivez‑vous ?
Je produis une quarantaine de légumes, de tous types. En agriculture biologique, il est interdit de chauffer les serres : je ne propose donc que des légumes de saison !


Pouvez-vous nous en dire plus à propos de votre agriculture ?
Ma parcelle était une prairie naturelle n’ayant jamais été traitée, j’ai donc eu la chance de démarrer mon activité en bio sans passer par une phase de conversion. S’engager en agriculture biologique est un vrai challenge, puisque les produits phytosanitaires et les engrais chimiques sont interdits. Cette agriculture doit être soucieuse de l’environnement. Mon exploitation est contrôlée annuellement par des organismes spécialisés, comme Écocert. Il faut savoir que l’agriculture biologique française est extrêmement stricte !


En quoi votre environnement immédiat influence votre pratique agricole ?
La présence d’une biodiversité riche et préservée m’aide dans mon travail. Par exemple, si je vois des pucerons sur mes plants de tomates, je sais que je vais découvrir rapidement des coccinelles qui en viendront à bout ! Je considère qu’il faut pouvoir tirer les qualités d’une région. Mais j’ai dû m’accrocher ! La présence de sangliers, le sol constitué à 80 % de sable, le manque de lumière en raison des collines, le climat plus froid, le fait de travailler en pente… Selon la chambre de l’Agriculture je me situe en zone “défavorable” ! Aujourd’hui, je sais que je ne cours pas de risque de contamination de produits sanitaires car le premier agriculteur traditionnel se trouve à plus de 10 km !


Avez-vous une recette fétiche à partager avec nous ?
J’adore réaliser des potées avec les légumes d’automne. Nous apprécions particulièrement celle au chou plume dit aussi chou kale. C’est un légume peu connu et pourtant aussi riche en vitamines qu’en protéines! Pour les ingrédients, il faut compter une dizaine de feuilles de chou plume (350g environ), un potimarron, de l’huile d’olive et une gousse d’ail. Versez une cuillère à soupe d’huile d’olive au fond d’une casserole et de l’ail finement haché. Lavez les feuilles de chou plume, enlevez leur nervure et mettez les feuilles dans la casserole. Faites cuire à feu doux une dizaine de minutes. Pendant ce temps, lavez et découpez en cube le potimarron (vous pouvez garder la peau) et versez dans la casserole avec les feuilles de kale. Ajoutez un peu d’eau au fond de la casserole et faites cuire à feu doux pendant environ 20 minutes (le fait de faire cuire les légumes à feu doux permet de préserver les vitamines). C’est prêt ! Vous verrez, cette potée accompagne à merveille les viandes !

 

 

 

                                                                       

 

                                                             

Note des lecteurs

- (Aucun vote)

Votre avis nous intéresse

Notez cette recette !
/5

Votre avis nous intéresse

Votre commentaire sera validé par notre équipe éditoriale avant sa mise en ligne. Votre prénom et votre ville apparaitront sur la page avec votre commentaire.

Découvez l'avis des internautes

Il n'existe pas de commentaires pour le moment
Soyez le premier à commenter cette recette

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des offres et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies.